Architecture d'intérieur - Design - Architecture - ...

Portrait d’une architecte d’intérieur : Stéphanie Chenet

Après avoir travaillé pour différentes maisons, Stéphanie Chenet s’est dernièrement mise à son propre compte.  Proposant à ses clients des aménagements d’espaces épurés et fonctionnels. Dans cette interview, Stéphanie Chenet ( www.stephaniechenet.be) nous parle de son métier.

Stéphanie, vous travaillez dans le domaine de l’architecture d’intérieur depuis près de 10 ans maintenant, pouvez-vous nous parler de votre parcours?

Peu après la fin de mes études en 2003, j’ai été engagée dans une entreprise de construction en ossature bois. Ma mission au sein de cette société ressemblait  plus à celle d’un Architecte : j’avais comme tâche la conception complète de maison unifamiliale à partir d’un terrain donné, il y avait donc une grande part de créativité et les projets étaient très diversifiés. Ce premier emploi m’a permis un apprentissage complémentaire par la réalisation de plans de permis et de principes constructifs liés à l’ossature bois.

Cependant, au fil des années le manque d’architecture d’intérieur pure s’est fait ressentir,   j’avais envie de concevoir dans le détail, de travailler les matières, d’imaginer des volumes de mobilier sur mesure, je me suis donc inscrite comme indépendante complémentaire afin de pouvoir réaliser ces projets en plus de mon job principal.

Un an plus tard, j’ai rencontré une décoratrice qui cherchait une Architecte d’intérieur pour  pouvoir répondre aux demandes de plus en plus complètes de ses clients, j’ai donc eu l’occasion de redémarrer dans ce milieu à 100%, les projets étaient divers et variés, le côté créatif toujours présent même si un peu orienté par la décoratrice et donc un peu trop classique à mon goût. J’y suis finalement restée deux ans avec l’envie de plus en plus marquée de pouvoir gérer le côté créatif comme la coordination de mes chantiers.

Je me suis alors dirigée vers une autre maison de décoration mais cette fois en tant que indépendante. Celle-ci avait ouvert un département Architecture d’intérieur et son style correspondait déjà beaucoup plus à ma personnalité. Très vite les petits projets on fait place à un chantier de beaucoup plus grande envergure : on m’a proposé de m’occuper de la rénovation complète  d’un appartement Parisien de 140m² situé dans un ancien hôtel de maître. Je ne vous cache pas mon enthousiasme, surtout qu’il s’agissait d’un plateau libre dans lequel tous les espaces pouvaient encore êtres imaginés et pour lequel le degré de finition allait jusqu’à la fourniture du mobilier. Après ce beau challenge, mon envie de créer ma propre structure s’est encore renforcée, d’autant plus que j’ai eu la chance de faire une belle rencontre professionnelle avec Marie Astrid Vermeiren, nous avons eu l’occasion de gérer ensemble un très beau projet près de la place Brugmann à Bruxelles, c’est pourquoi nous envisageons aujourd’hui une collaboration effective.

LIEDSSEN 2012 C048Qu’est-ce qui vous a poussé vers l’architecture d’intérieur?

Je crois que je n’ai jamais été poussée consciemment vers l’architecture d’intérieur,  mais il est clair que j’ai toujours su que j’en ferais mon métier. Cela dit, j’ai été baignée dans la rénovation d’une ancienne bâtisse ardennaise depuis toute petite via l’intermédiaire de mes parents, je crois que ce facteur a son importance…

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

J’aime les contrastes et le mélange des genres, tout en finesse. La simplicité reste un de mes mots d’ordre, ainsi que la chaleur des matériaux. J’aime jouer avec la lumière, mon souhait est que les meubles et les volumes que je dessine et crée reflètent notre génération et qu’ils puissent s’y inscrire sans se démoder.

Brain 166Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans votre travail?
La première chose est : la liberté de création dans un espace existant, certaines « contraintes » techniques deviennent parfois de véritables sources d’inspiration et c’est ce qui fait tout le cachet de ce métier. On peut redonner une âme à un espace qui peut sembler totalement désuet.
La seconde chose se rapporte à la rencontre avec le client et la compréhension de ses attentes; là encore, certaines contraintes peuvent influencer positivement le projet, il faut savoir que  je ne crée jamais d’intérieurs pour moi mais bien pour celui ou celle qui me l’a commandé.

Sur quel type de projets travaillez-vous ?

Je travaille actuellement sur plusieurs projets dont l’aménagement et la transformation d’un loft à Bruxelles, il s’agissait au départ d’un espace assez sombre.  Le but de cet agencement? Retrouver un maximum de lumière naturelle en changeant la fonction actuelle des espaces et créer une circulation optimale entre eux. J’aime les challenges, chaque projet amène de nouveaux défis et c’est ce qui fait l’intérêt de ce métier.

Quelles sont les difficultés que vous pouvez rencontrer en cours de projet ?

Les difficultés ne sont heureusement pas présentes sur tous les chantiers, mais disons que le plus difficile est d’arriver à prévoir les «  imprévus », comme nous travaillons généralement sur des bâtiments existants ceux-ci ont parfois étés « bricolés » lors de précédents travaux, et ce n’est bien souvent qu’en démolissant sur chantier que nous constatons et récupérons ce genre d’inconvénients! Cependant, soyez rassurés, cela n’a pas de réel impact sur la faisabilité d’un projet ou encore la sécurité du chantier.

Pour citer un exemple très concret : nous avions démonté une cuisine existante dans une maison de maître. En enlevant les modules posés au sol, nous nous sommes rendu compte que le plancher ne couvrait pas toute la surface. Or, pour des questions pratiques et esthétiques, la nouvelle cuisine allait être implantée différemment, il a donc fallu remplacer la totalité du plancher dans cette pièce…

Brain 172-001Pourquoi faire appel à un architecte pour son intérieur selon vous?

L’architecte d’intérieur, de par sa formation, son expérience et son sens de l’esthétisme, a l’œil aiguisé et déblaie facilement les problèmes de circulation et de lumière qui peuvent être catastrophiques dans certaines habitations. D’autre part, il permet de guider le client dans ses envies et de l’accompagner judicieusement dans ses choix, afin de rendre son intérieur à la fois personnel et différent.

N’hésitez pas à faire part de votre projet de décoration, d’aménagement ou de transformation de votre espace à Stéphanie.

Et pour plus d’infos et plus d’images :  www.stephaniechenet.be

Pin ItFollow Me on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *